Communication graphique | Site internet | Ergonomie | Marketing | Conseil web

Conception multimédia sur supports numériques et imprimés

Depuis près de 10 ans, Inkern Communication propose des prestations de création graphique, automatisation, optimisation et référencement. Nous proposons également de personnaliser vos pages web existantes, en sur-mesure comme en clé-en-main (Wordpress, Joomla, BoutikOne, Prestashop...)

Graphisme et technique

Interlocuteur unique

Travaillez avec un seul interlocuteur polyvalent qui maîtrise visuel et technique.

Simple

Conseil permanent

Si la gestion de votre projet vous appartient, comptez sur un accompagnement avant, pendant et après votre projet.

Simple

Un réseau solide

Chef de projet, programmeur, graphiste, référenceur, dessinateur... Une palette de pros pour votre communication.

Besoin de faire le point sur votre site?

Demandez un rendez-vous téléphonique

C'est parti !

Jargon

La multitude de paramètres d’un texte ou d’une image requiert un vocabulaire précis : autant parler le même langage pour mieux se comprendre, éviter les quiproquo et gagner du temps dans notre collaboration 🙂

Ascendante :
Partie du caractère typographique venant au-dessus de son œil, comme dans les b, d, f, h, etc. On dit aussi hampe.

Bas de casse :
En typographie : lettre minuscule.

Bichromie :
1. Photogravure en deux couleurs d’un document monochrome, dans le but de lui donner du caractère à l’impression.
2. Impression en deux couleurs.

Blanc :
1. Zone neutre, sans texte ni illustration, pour donner de la respiration à la mise en page.
2. Espace entre deux alinéas ou deux paragraphes.

Capitale :
En typographie : lettre majuscule.

Chemin de fer :
Maquette en réduction des pages d’un ouvrage, organisée dans l’ordre de la pagination et du nombre de pages par cahier. Sur chacune d’elles est portés le crayonné des éléments constitutifs de la mise en page.

CMJN :
Abréviation des quatre couleurs primaires soustractives (cyan, magenta, jaune, noir) utilisées pour la reproduction imprimée de la couleur en quadrichromie.

Corps :
Hauteur totale des caractères d’une police, hampes et jambage compris, plus un petit blanc en haut et en bas pour que les lignes de textes ne se touchent pas. Se mesure en points.

Défonce (en) :
Expression signifiant qu’un texte ou une forme intégrée au sein d’un aplat coloré sera considéré comme un espace vide (sans couleur) lors de l’impression. N’étant pas imprimé, il laisse apparaître la couleur du support, le blanc du papier le plus souvent.
C’est pourquoi on dit aussi « en réserve blanche ».

Demi-teinte :
Document monochrome dont les modelés peuvent aller du noir (ou d’un ton direct) au blanc pur, en passant par toutes la gamme des gris (ou des valeurs de la couleur pure).

Descendante :
Partie du caractère typographique située au-dessous de son œil, comme dans les p, q. On dit aussi jambage.

Espace :
En typographie, ce mot est féminin lorsqu’il désigne l’intervalle entre deux lettres ou deux mots. Il est masculin lorsqu’il désigne une surface donnée.

Fond perdu :
Partie imprimée venant à l’extérieur du format de page, supprimée lors du massicotage. On dit aussi débord.

Gouttière :
Espace vertical qui sépare deux colonnes de texte.

Graisse :
Épaisseur du dessin du caractère typographique.

Hampe :
Partie du caractère typographique venant au-dessus de son œil, comme dans les b, d, f, h, etc. On dit aussi ascendante.

Interlettrage :
Espacement entre les lettres.

Jambage :
Partie inférieure du caractère typographique située au-dessous de son œil, comme dans les p et q. On dit aussi descendante.

Justification / Justifier :
Mesure de la largeur d’une colonne de texte.
Justifier un texte consiste à aligner son bord droit, ou gauche ou les deux sur une largeur ou un côté donné.

Massicotage :
Opération de coupe et de mise en équerrage de rames de papier ou de documents imprimés. Vient de massicot, l’appareil qui effectue ces coupes.

Œil :
Hauteur du dessin des lettres sans hampes ni jambage, comme les a, e, n, o, u, x.
Pluriel : des œils.

Quadri :
n. f. Document dont la photogravure doit être réalisée en quadrichromie.

Quadrichromie :
Principe de reproduction des images polychromes, en supperposition de l’impression des quatres couleurs primaires cyan, magenta, jaune et noir.

Sans serif ou Sans :
En anglais : caractères typographiques sans empattement.

Simili :
n. f. Document demi-teinte tramé. Abréviation de similigravure, en différenciation des gravures sur bois ou métal qui se pratiquaient avant son invention, au XIXe siècle.

Ton direct :
Couleur d’une encre pure, qui n’est pas issue de la quadrichromie et qui n’est donc pas la résultante de la superposition des quatre couleurs primaires cyan, magenta, jaune et noir. Dans cette charte, la référence Pantone représente un ton direct.

Trame :
En photogravure, grille qui découpe un document demi-teinte en points uniformément noirs ou de la couleur pure (ton direct) mais de tailles différentes et discontinues.

Valeur :
La valeur d’une couleur est son aspect clair ou foncé. Deux couleurs d’une même valeur photographiées en noir et blanc donneront, sur le tirage, deux gris identiques.

Leave a comment

You must be logged in to post a comment.